Test du jeu Elder Scrolls Travels : Shadowkey

The Elder Scrolls Travels : Shadowkey, de son nom complet, est un RPG basé surtout sur l’exploration d’un monde tout en 3D et des combats palpitants contre toute sorte d’ennemis. Cette version, entièrement conçue pour la N-Gage, apporte un tout nouveau scénario qui fera vivre de belles heures à tous les joueurs débutants ou confirmés.

Voyant le monde des yeux de votre personnage, vous traverserez un univers fantastique rempli d’énigmes, de monstres et de quêtes en tout genre afin de résoudre un conflit et ainsi éviter la menace qui pèse sur votre royaume. En effet, trois royaumes ont été engagés dans une guerre sans pitié faisant apparaître maintenant l’ombre d’une guerre secrète.

Mais avant de commencer le jeu, réfléchissez bien à votre caractère et faites le choix entre un nombre ahurissant de personnages et de races (assassin, barbare, mage, elfe des bois, elfe sombre etc.) puis laissez vous guider par votre instinct tueur ou craintif.

En fonction de votre choix, vous serez ensuite plus habile au corps à corps plutôt qu’à la magie ou vice-versa. Cela vous permettra de faire le tri entre un bon nombre d’objets, d’armes ou de maléfices ramassés en cours de route et d’en tirer seulement ce qui vous sera utile.

Bien entendu, votre personnage évoluera avec le temps et gagnera, comme dans tout bon RPG, des points d’expérience nécessaires pour vous rendre plus puissant. A chaque niveau acquis, vous aurez l’occasion de monter l’une de vos huit caractéristiques qui définissent vos capacités. Celles-ci comprennent par exemple la force, l’intelligence, la vitesse, la résistance… Faites le bon choix et basez vous sur votre race de départ.

Elder Scrolls Travels – Shadowkey : Un monde ahurissant !

Le monde que vous aurez à visiter s’étend sur une vingtaine de niveaux gigantesques et vous enchantera pendant plus de 80 heures de jeu ! Les graphismes sont saisissant pour notre console et affichent une 3D très poussée qui n’est pas avare en détails. Malheureusement, malgré cette attention graphique, la N-Gage n’a pas la capacité de l’afficher parfaitement et on ne voit pas très loin ce qui gêne lorsqu’un monstre « tireur » surgit devant vous. De plus, à cause des ressources exigées, il subsiste quelques ralentissements mais peu nombreux pour vous gêner au fil de votre avancée.

Bien entendu, vous n’explorerez pas ce monde sans aide et sans but mais il vous faudra parler à de nombreuses personnes du voisinage qui vous confiront des tâches et quêtes plus ou moins dures. Il vous sera demandé par exemple de retrouver un objet, sauvez quelqu’un ou « nettoyer » un endroit. Ce sera, encore une fois, à vous de faire le tri et de choisir celles qui vous plaisent le plus mais surtout celles que vous pouvez réussir.
En effet, il n’y a pas d’ordre de jeu ; vous êtes libre de remplir n’importe quelle mission à n’importe quel moment mais ce n’est pas pour cette raison que vous êtes assez fort pour la terminer. Faîtes donc preuve de bon sens et laissez votre instinct refuser une quête lorsqu’elle semble dangereuse. Etant assez nombreuses, celles-ci seront répertoriées et il ne vous suffira que d’une seconde pour vous rappeler ce qui vous attend.