Chronique du jeu Endless Ocean

Au cours des dernières années, Nintendo a été injustement accusé par des joueurs frustrés de « tuer les jeux vidéo » avec des « non-jeux » comme Brain Age, Nintendogs et même Wii Sports. Pour ces individus, Endless Ocean entre certainement dans cette catégorie de produits qui ne méritent pas d’être appelés « jeu », car vous ne pouvez pas mourir, vous n’êtes pas limité par le temps et vous n’entendrez pas une seule explosion (le magazine Electronic Gaming Monthly a refusé de critiquer le jeu). Or, Endless Ocean n’est rien d’autre que la suite de la série Everblue. La seule différence, c’est qu’Arika a décidé de développer ce nouveau volet sur une console scrutée à la loupe par ses détracteurs : la Wii de Nintendo.

Histoire de Endless Ocean

Endless Ocean est un jeu de plongée sous-marine qui vous permet d’explorer les eaux de Manoa Lai Island, une région fictive. Vous êtes accompagné de Katherine Sunday, une océanographe qui a le malheur d’être incapable de nager. Elle a donc grandement besoin de vous pour l’accompagner dans ses recherches. Comme si faire tout le travail n’était pas assez, Kat vous raconte son passé sans intérêt en plus de vous lancer des commentaires insultants visant à vous faire sentir ignorant. Les seuls contacts que vous avez avec le monde extérieur se font grâce à un téléphone capable de recevoir des courriels. En fait, c’est grâce à cet outil que vous recevrez certaines demandes et qu’une petite intrigue se développera.

Or, la véritable expérience Endless Ocean débute lorsque vous plongez pour la première fois dans l’eau azur. Un monde sous-marin riche et varié attend seulement que vous fassiez aller vos palmes, à la recherche de tout et de rien. L’élément central du jeu est la simple exploration de Manoa Lai. Ceux qui désirent relaxer tout en découvrant un nouvel univers auront du plaisir à se promener. Au passage, ils pourront y découvrir les différents poissons qui peuplent notre planète. Jamais vous n’aurez vu d’aussi près autant d’espèces animales qui vivent en permanence dans l’eau. La mer renferme aussi plusieurs secrets à découvrir, question de pimenter vos plongées et de vous donner l’impression d’être un des seuls à voir ce que vous voyez.

Gameplay

    Même s’il est difficile de trouver un jeu moins linéaire, Endless Ocean possède quand même une structure. Avec votre téléphone, ou encore à la demande de Kat, vous devez répondre à différentes requêtes. Par exemple, vous devenez le guide de certains visiteurs qui s’intéressent à la vie marine. Vous devez parfois prendre des photos de poissons bien précis afin qu’elles se retrouvent dans un magazine. Vous êtes aussi appelé à explorer des lieux mythiques, notamment des ruines anciennes, une crevasse gigantesque et une cave qu’aurait habitée une sirène. Malheureusement, les demandes deviennent répétitives assez rapidement et vous en aurez marre de faire le guide pour la cinquième fois au même endroit. La bonne nouvelle est que vous pouvez accepter ces requêtes quand le coeur vous en dit.

Pour ma part, j’ai nettement préféré explorer la mer à ma guise, en acceptant à l’occasion des demandes. Le plaisir qu’on ressent à trouver un poisson rare et à le voir apparaître dans son encyclopédie est presque inexplicable. Passer les ruines, les crevasses et les caves au peigne fin afin d’y déterrer des objets perdus depuis longtemps est encore plus intéressant. Vous n’êtes pas stressé de savoir quelle créature monstrueuse se pointera devant vous. Non, vous avez hâte de connaître la prochaine créature marine qui vous émerveillera. Qui plus est, chaque lieu mérite au moins deux visites, puisque ce qui vous y trouverez le jour sera différent de ce qui se révélera la nuit.

Deux autres activités de Endless Ocean méritent aussi votre attention. La première est la photographie. Grâce à un appareil fourni par Kat, vous pouvez prendre en photos les plus beaux endroits ou les plus belles créatures de Manoa Lai Island. Un album photo permet de garder en mémoire vos plus beaux clichés. Ce n’est pas sans rappeler Pokémon Snap, cette fois sous l’eau. La seconde activité est de développer une relation avec certains mammifères. Ainsi, vous pouvez vous lier d’amitié avec un dauphin après l’avoir sorti du pétrin. Lorsque vous le désirez, le dauphin peut vous accompagner dans vos promenades. Vous pouvez aussi les entraîner à effectuer des manoeuvres et des sauts. J’aurais quand même aimé que les créateurs développent davantage cet aspect, car il est très facile d’être attaché émotionnellement à un dauphin. Vous aurez toutefois fait le tour du jardin assez rapidement.