Test de Sports Champions sur PS3

Six sports + un bâton lumineux = Du fun avec Sports champion ?

Ce Wii Sports façon PlayStation Move vous offre le choix entre six sports plus ou moins originaux : le ping-pong, le tir à l’arc, le beach-volley, le disc-golf, les combats de gladiateurs et la pétanque. Une liste qui a de quoi surprendre au premier abord. Avant de nous aventurer dans les disciplines les plus exotiques, intéressons nous au classique ping-pong. En effet, le tennis de table est la seule discipline que l’on retrouve dans les jeux de sports de chaque constructeur. À ce niveau, Sports Champions gagne haut la main sur toute la concurrence. Le PlayStation Move fait ici preuve de toute son efficacité. Loin de la latence et de l’imprécision de Kinect Sports, nous avons affaire à un jeu de ping pong où le moindre mouvement est parfaitement retranscrit, force comprise. Si Wii Sports Resort se débrouillait déjà bien, Sports Champions va encore plus loin. La distance entre le pongiste et la table doit être gérée et les effets ont une véritable importance, tout en étant bien plus complets que dans le titre de Nintendo, offrant ainsi un réalisme et un défi accrus.

En sus d’une reconnaissance exemplaire, Sports Champions offre donc un défi aux joueurs qui veulent vraiment s’investir. Il ne s’agit pas simplement de mimer des mouvements de raquette, mais de jouer un véritable match dans son salon. Chaque épreuve en solo est découpée en trois coupes, bronze, argent et or. Si la coupe de bronze peut-être remplie par tout le monde, à partir de l’argent, les choses se corsent. Au fur et à mesure, le jeu vous apprend les subtilités pour jouer et le niveau s’élève. Autant vous dire que si vous n’êtes pas très à l’aise avec certains sports, il sera difficile d’aller jusqu’au bout de l’or. On l’aura compris, le PlayStation Move en a dans le manche et répond très bien, au moins sur le tennis de table qui est devenu un mètre-étalon pour les titres du genre, mais pour faire un bon soft, il en faut plus, qu’en est-il des autres épreuves ?

Plage, frisbee, et flèches ?

Pour continuer sur la liste des réussites du titre de Sony, il est obligatoire de faire un détour par le beach-volley. Particulièrement dynamique, ce sport de plage en deux contre deux vous demandera d’apprendre de nombreuses actions. Vous pouvez faire des manchettes et des passes pour les smashs en mimant ce que vous feriez dans la réalité avec une grande réussite. Le smash se fait en sautant légèrement et en inclinant le bras, sauf si vous optez pour le lob grâce à un petit coup de poignet astucieux. Si vous avez des voisins qui n’apprécient pas de vous entendre bondir en pleine nuit, sachez que plier les jambes, puis se redresser brusquement suffit à mimer le saut, même chose pour le contre au filet. Il vous arrivera aussi de devoir plonger pour attraper un ballon. Pour ce faire, il suffit de tendre le Move dans la direction voulue. Enfin, le service peut se faire smashé ou à la cuillère, là encore en mimant le mouvement à l’identique. Cette épreuve devient vraiment physique lorsqu’on arrive dans les dernières étapes de la coupe d’argent où il faut maîtriser les différentes actions du mieux possible et où les échanges sont très intenses. On rentre très vite dans la partie et l’action ne cesse jamais vraiment. Un jeu vraiment plaisant auquel on revient souvent pour le plaisir.

Le disc-golf, sport consistant à jouer au golf à l’aide d’un frisbee, était déjà présent dans Wii Sports Resort et fait là aussi une apparition remarquée. Maniable, fun et facile à prendre en main, il devrait plaire à toute la famille. Il n’apporte cependant pas grand chose par rapport à la concurrence, le titre de Nintendo retranscrivant déjà très bien les sensations offertes par cette discipline. Il reste malgré tout une distraction agréable lorsqu’on a besoin de souffler entre deux matchs de volley.

Pour compléter la liste des épreuves communes à Sports Champions et Wii Sports Resort, il nous reste à aborder le tir à l’arc. Tout d’abord, sachez que celui-ci se joue avec un ou deux Moves. Si vous n’avez qu’un accessoire, il vous permet de prendre une flèche dans votre carquois, puis de viser et tirer. Un deuxième Move offre la possibilité de simuler l’arc, ce que fait le Nunchuk chez Big N, et donc d’ajuster votre visée pendant que l’autre tient la corde. Si la facilité à faire mouche ne dépend pas vraiment du nombre de Move disponibles, l’immersion est bien meilleure lorsqu’on est l’heureux possesseur d’une paire de contrôleurs. À noter que le tir à l’arc est l’épreuve qui a le plus de variations puisqu’il est possible de tirer sur des cibles mouvantes, des fruits, de jouer au morpion ou de simplement s’amuser avec des cibles fixes de façon classique. Tout comme le disc-golf, il s’agit d’ultra classique mais la possibilité de jouer à deux en même temps apporte une bonne dose de fun.