Guitar Hero suite

A la fin du morceau, en fonction de votre performance, vous serez noté de une à cinq étoiles correspondant aux sommes gagnées pour votre prestation, en dollars sonnants et trébuchants. Avec cet argent, il vous sera possible de débloquer bon nombre de bonus. Des nouveaux personnages, des nouvelles tenues, des nouvelles guitares, mais aussi et surtout, de nouvelles chansons. Il est d’ailleurs prévu que vous puissiez également télécharger régulièrement les morceaux que l’éditeur mettra à disposition via le Marché Xbox Live, cette fois-ci contre de vraies sommes d’argent, en euros… ou plutôt en MSPoints.

Outre le mode carrière en difficulté facile, moyenne, difficile et experte, vous aurez la possibilité de ne jouer qu’un titre, de répéter avec votre groupe ou de vous confronter aux talents de vos amis via le mode multi.

Inutile de s’attarder en explications sur le mode « un titre » de Guitar hero 2 , je pense que c’est suffisamment clair, passons directement aux répétitions.

Si ces cessions n’auront pas grand intérêt lors des premiers modes facile et moyen, dès que vous passerez en difficile, elles s’avèreront vitales. En effet, grâce à ce mode, vous allez pouvoir vous entraîner sur un morceau complet ou sur des parties bien spécifiques de celui-ci, comme le rif, le refrain ou encore le solo de guitare. Vous pourrez même le jouer à vitesse normale ou ralentie pour vous entraîner encore et encore jusqu’à atteindre la perfection… ou du moins la dextérité nécessaire pour réussir le challenge.

Le mode multi se décline lui en plusieurs phases. Tout d’abord, sachez que même s’il est préférable de posséder une seconde guitare, il sera tout de même possible de jouer au pad. Ça n’a pas grand intérêt, mais c’est possible. Ensuite, vous aurez le choix entre un affrontement l’un après l’autre, l’un contre l’autre en simultané ou ensemble, un joueur prenant la guitare solo, l’autre la guitare rythmique ou la basse. Dans ce mode bien spécifique, les deux joueurs profiteront de la réussite de son comparse, mais aussi de ses erreurs. Il sera donc impératif de ne faire qu’un si vous souhaitez gagner les faveurs du public.

On regrettera cependant qu’aucun mode multi ne puisse être joué en ligne, via le Xbox Live, où la problématique de la deuxième guitare ne se serait pas posée.

Pour conclure

En définitive, Guitar Hero II est bien le titre que tous fans de rock attendait sur Xbox 360. Un titre fédérateur boosté d’une bonne dose de fun à l’état brut ; un de ces titres conviviaux qui manquent cruellement à la console.

Bien sûr on pourra toujours regretter l’absence de mode live ou celle de quelques groupes qui nous sont chers et qu’on aurait aimé voir dans la playlist (pour ma part du AC/DC des premiers jours, du Who, du Ten Years After ou plus récent, du White Stripes) mais on imagine aisément que les droits ne sont pas forcément évident à obtenir et que de toute façon il est impossible de contenter tout le monde.

Dans le même ordre d’idée, on pourra également regretter de ne pas pouvoir faire le mode carrière à la basse, comme cela est possible aux répétitions ou en multijoueurs. Du Primus à la basse et toucher du doigt l’instant magique où on se prend pour Les Claypool aurait sans doute valu son pesant d’or.

Enfin si la difficulté, bien présente, offre un challenge de qualité, elle peut également en rebuter plus d’un qui n’auront pas la patience d’aller au bout et se priveront ainsi d’une partie du catalogue musical fourni avec le jeu, étant donné que de nombreux morceaux ne se débloqueront que dans les modes de difficulté élevée.

Mais bon, malgré ces petits défauts, Guitar Hero II est absolument incontournable pour le plaisir orgasmique qu’il offre une fois la guitare en main et le gros son lâché. A ne rater sous aucun prétexte donc !

Technique
Graphiquement le jeu s’en tire avec le minimum syndical, mais l’intérêt est ici bien ailleurs. De toute façon quand on joue on n’a pas le temps de regarder ce qui se passe autour. Toujours est-il que le design des scènes et personnages est caricatural à outrance et donne au jeu un petit cachet parodique très agréable.
Gameplay
Sur le fond, le gameplay de Guitar Hero est on ne peut plus simple : il s’agit d’un QTE avec quelques variantes. Mais voilà, Guitar Hero est livré avec une guitare, et là ça change tout. Les différents modes de jeu apporteront de la diversité au titre et permettront aux plus manches d’entre vous de s’acoquiner avec les passages délicats des morceaux les plus endiablés.
Ambiance sonore
Avec un nombre assez impressionnant de morceaux rock, allant du rockabilly au métal, en passant par la pop 70’s, Guitar Hero ne pouvait pas passer à coté du 4/4. Surtout que la grande majorité des morceaux choisis sont des plus entraînants et vous feront dodeliner de la tête sans même que vous y prêtiez attention.
Durée de vie
Avec une difficulté plutôt corsée et un grand nombre de chansons, la durée de vie de Guitar Hero 2 est déjà assez élevée. Quand en plus le mode deux joueurs permet à deux gratteux en herbe de jouer ensemble, optant tour à tour pour la guitare principale, la guitare rythmique ou la basse, ça devient carrément infini. Dommage qu’Harmonix n’ait pas pensé à inclure un mode multi sur le Xbox Live.
Intérêt
Manquant cruellement à la première Xbox par rapport à sa concurrente de chez Sony, la licence Guitar Hero débarque enfin sur 360. Il est donc formellement interdit de passer à coté !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*